L’onychophagie, Comment arrêter de se ronger les ongles?

0
31

Vous vous rongez les ongles? Vous êtes donc onychophage. L’onychophagie est en effet cette mauvaise habitude qui consiste à grignoter ses ongles. Résultat: des mains inesthétiques et, potentiellement, des infections de l’ongle ou même des gencives (la zone rongée étant plus perméable aux microbes). Pour en finir avec ce comportement compulsif, le point sur les solutions qui fonctionnent.

Stimuler sa volonté au quotidien
Pour résoudre un problème, il faut déjà réaliser qu’il en est un. On commence donc par regarder ses mains et on les compare à celles des autres, l’avis d’une amie peut être aussi très utile. Puis, on note sur une feuille toutes les situations pendant lesquelles on a envie de se ronger les ongles ou de mordre les petites peaux autour de ses ongles. Est-ce plutôt lorsqu’on est au bureau devant son ordinateur? Ou bien devant sa penderie lorsqu’on cherche comment s’habiller pour sortir? Une fois qu’on a déterminé ces moments délicats, il faut trouver une astuce pour se rappeler à l’ordre dès que l’on a envie de se triturer les doigts. Cela peut être la photo d’une main parfaitement manucurée scotchée à côté de son oridnateur ou un vernis à ongles rouge posé bien en évidence sur l’étagère de son armoire à la hauteur des yeux. Un peu radical mais plutôt dissuasif.

Faire une manucure pour ongles rongés
Si les ongles ne sont pas trop abîmés, une belle manucure avec un vernis coloré peut déjà être d’un grand soutien pour décrocher.Pour que l’amertume du produit soit toujours optimum, il faut enlever complétement le vernis avec du dissolvant puis le réappliquer tous les deux jours. Evidemment on peut mettre aussi du vernis amer sur une french manucure ou bien tout seul directement sur l’ongle. Enfin, on n’oublie pas de mettre une lime dans son sac pour ne pas être titillée par un ongle qui accroche pendant la journée.

Se faire poser des faux ongles
En revanche, il faut revenir en institut toutes les semaines le premier mois car les ongles rongés sont très stimulés et poussent donc vite. En plus, l’adhérence est un peu moins bonne à cause de la salive. Il est également important de ne pas laisser un faux ongle se décoller, sans quoi on pourrait avoir envie de l’arracher avec les dents et le cercle infernal repartirait. Il y a par ailleurs un risque de développer moisissure ou mycose au niveau du décollement. » Si on est consciencieuse, on commence à récupérer ses ongles au bout d’un mois.

Remplacer l’habitude par une autre gestuelle
On garde toujours sur soi un paquet de chewing-gums ou de bonbons (sans sucre, de préférence) à portée de main. On prend également l’habitude d’occuper ses mains. Par exemple, on tient une pochette pendant une soirée ou bien on garde dans la main un stylo au bureau. Autre stratégie: remplacer cette mauvaise habitude par une autre gestuelle. Par exemple, on tripote son pendentif le temps de se calmer.

Consulter un spécialiste
Le dermatologue est le premier spécialiste à consulter. Si l’onychophagie est sérieuse et existe depuis longtemps, il peut nous orienter vers un thérapeute cognitivo-comportementaliste, médecin psychiatre ou psychologue, pour nous aider à mieux comprendre les raisons qui nous poussent à agir ainsi. On peut, comme pour arrêter de fumer, tenter aussi l’hypnose. Le thérapeute reprend les problèmes liés à notre mauvaise habitude et nous aide à trouver d’autres solutions pour nos ongles. Enfin dans certains cas extrêmes, le psychiatre peut prescrire des antidépresseurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here