Le tabagisme passif et l’enfant.

0
319

Plus les enfants sont exposés au tabagisme passif, plus ils seront à risque d’avoir des comportements antisociaux.

Le tabagisme passif est actif sur le cerveau des enfants, selon les résultats d’une étude scientifique. Il favoriserait les risques pour les systèmes cérébraux en développement qui régissent les décisions comportementales, la vie sociale et émotionnelle et la fonction cognitive. Il augmenterait les problèmes sociaux.

Les scientifiques ont analysé les comportements des petits participants ainsi que leurs résultats scolaires quand ils ont eu 12 ans pour établir s’il existait un lien entre tabagisme passif et troubles sociaux.

LA FUMÉE DE CIGARETTE AUGMENTE LE RISQUE DE COMPORTEMENTS DÉVIANTS CHEZ LES ENFANTS

La majorité de familles (60%) a déclaré protéger leur enfant de la fumée de cigarette, 27% d’entre elles ont affirmé que leur progéniture souffrait de tabagisme passif de façon intermittente et 13% de manière chronique.

Les conclusions de l’étude ont montré que plus les enfants en bas âge sont exposés à la fumée du tabac à la maison, plus ils sont à risque d’adopter un comportement antisocial à l’égard des autres, de manifester de l’agressivité proactive et réactive, d’avoir des problèmes de conduite à l’école et de décrocher à 12 ans.

«Ces associations à long terme devraient encourager les décideurs politiques et les professionnels de la santé publique à sensibiliser les parents sur les risques pour le développement engendrés par l’exposition à la fumée secondaire du tabac. De plus, les écoles devraient incorporer ces connaissances dans leurs programmes à tous les niveaux scolaires en vue de prévenir d’autres expositions éventuelles aux neurotoxines ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here