Effets du cannabis sur le cerveau.

0
129

Le cannabis est très populaire en tant que drogue récréative. Son usage thérapeutique est d’ailleurs très établi. On utilise des produits dérivés du cannabis ou des huiles essentielles dans le traitement de la douleur chronique. Ou encore de l’épilepsie. Cependant, une nouvelle étude affirme que la consommation du cannabis peut à long terme endommager le cerveau.

La consommation du cannabis peut à long terme endommager le cerveau

Récemment, des scientifiques de l’Université de Lisbonne au Portugal et de l’Université de Lancaster au Royaume-Uni ont réalisé une étude. Elle analysait le recours à long terme du cannabis et ses possibles dangers. Les découvertes, publiées dans le Journal Of Neurochemistry, indiquent qu’il existe bel et bien un danger important. En effet, la consommation régulière de cannabis pourrait endommager la mémoire.

Effets du cannabis sur le cerveau

En ayant recours aux techniques de neuro-image, les chercheurs purent voir que cette substance dérivée du cannabis affecte les régions du cerveau impliquées dans les processus d’apprentissage, de stockage et d’accès aux souvenirs.

L’exposition chronique à cette substance affecte davantage le cerveau. Les chercheurs expliquent que cela affecte la communication entre les régions cérébrales qui favorisent l’apprentissage et la mémoire. Ils précisent : « Notre travail montre clairement que l’ingestion prolongée de cannabinoïdes, lorsqu’elle est effectuée pour raisons médicales, a un impact négatif sur la fonction cérébrale de la mémoire« .

Est-il possible de réduire les effets secondaires du cannabis à usage médical ?

Les découvertes de cette recherche dérivent d’une étude préalable réalisée par l’équipe de Sebastião. On a découvert un effet du cannabis : l’usage de cannabinoïdes à long terme affecte la mémoire de reconnaissance. C’est le type de mémoire qui nous permet de nous rappeler des personnes et des objets avec lesquels nous sommes familiers.

Puis, dans cette autre étude, les chercheurs firent une suggestion concernant la manière de compenser ce résultat négatif : par le recours d’un médicament lié à la caféine. « Ces résultats sont très importants pour le développement de stratégies pharmacologiques. Ces dernières seront destinées à diminuer les effets secondaires cognitifs des thérapies actuellement utilisées basées sur les cannabinoïdes. Celles-ci prouvèrent leur efficacité contre différents troubles du système nerveux » signala Sebastião.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here