LES CICATRICES D’ACNÉ

0
129

Les différents types de cicatrices d’acné

Plus ou moins régulières, plus ou moins profondes, les cicatrices dépendent de l’importance des crises d’acné et du traitement qui leur a été réservé.

> Les cicatrices planes, dites en « cratère ». D’une forme ronde plus ou moins nette, elles forment de petites dépressions à la surface de la peau, lui donnant ainsi parfois un aspect grêlé. Peu profondes, elles possèdent une surface plane qui les font ressembler à de petits cratères.

> Les cicatrices dites « en pic à glace ». Beaucoup plus profondes que les précédentes, elles sont aussi beaucoup plus étroites, et rappellent les marques laissées par une piqûre d’aiguille par exemple.

> Les cicatrices « boursouflées ». Il arrive parfois que les cicatrices, au lieu d’un aspect creusé, aient un aspect en relief. L’inflammation des tissus va provoquer une sorte de mini fibrose à la surface de la peau, et engendrer la formation de ce qui ressemble à des mini kystes.
Les solutions

La médecine esthétique dispose aujourd’hui de nombreuses solutions pour rendre à la peau son aspect lisse. Utilisées pour la correction des rides dans les traitements anti-âge, ces méthodes permettent aussi d’atténuer, voire d’éliminer, les cicatrices d’acné.

Les produits de comblements

Très efficaces pour combler les rides, ils sont aussi efficaces sur les cicatrices planes et peu profondes. L’acide hyaluronique par exemple, permet de « rebomber » la peau là où un bouton a pu laisser son empreinte.

Rapide et pratiquement indolore, l’injection est réalisée par un dermatologue (ou un médecin esthétique) à son cabinet, et permet de reprendre aussitôt ses activités. Les résultats eux, sont immédiatement visibles.

Seul bémol : comme pour les rides, il s’agit de produits résorbables qui ont donc une durée de vie limitée. De nouvelles injections seront donc nécessaires après quelques mois pour maintenir le résultat.

Le peeling

L’objectif du peeling est d’éliminer les couches supérieures de l’épiderme afin de révéler une peau plus lisse, plus nette. On peut ainsi clarifier le teint en éliminant les petites rougeurs laissées par les cicatrices, mais aussi les marques plus profondes qui creusent la surface du visage. Comme pour les injections, il est réalisé dans le cabinet du médecin.

Pour le traitement des cicatrices d’acné, on aura plutôt recours à un peeling léger (ou superficiel). Il s’agit là d’appliquer sur la zone à traiter un produit, le plus souvent à base d’acides de fruits (type acide glycolique par exemple), qui va « détruire » les cellules cutanées en surface et unifier l’épiderme en le débarrassant de ses irrégularités. Un autre peeling plus profond se fait à l’acide trichloracétique.
La microdermabrasion

La microdermabrasion fonctionne sur le même principe que le peeling, son action ici étant mécanique et non chimique. Comme pour le peeling, ce sont les cicatrices peu profondes, en forme de cratère, qui répondent le mieux à ce type de traitement.

Le médecin utilise ici un petit appareil pour balayer de manière précise la surface de l’épiderme. Relié à une machine, cet appareil en forme de stylo va projeter sur la peau de petits cristaux qui vont l’exfolier en profondeur. En insistant plus ou moins sur les zones concernées, le médecin va pouvoir gommer les imperfections et rendre à la peau un aspect lissé, plus régulier. Ce traitement s’effectue généralement par anesthésie générale. Cette technique est assez douloureuse.

Le laser

Beaucoup plus puissant, son champ d’action est aussi plus large. Un laser abrasif par exemple va éliminer les cicatrices planes, ainsi que les cicatrices en relief. Mais le laser va aussi et surtout pouvoir s’attaquer à certaines cicatrices très difficiles d’accès à cause de leur forme étroite et profonde.

En chauffant le derme, il va stimuler la production de collagène et provoquer ainsi un phénomène de cicatrisation. À lui seul, le laser ne peut éliminer totalement les cicatrices d’acné, mais il a pour effet d’en « relever » les bords, les rendant ainsi moins profondes et donc accessibles au peeling ou à la microdermabrasion pour alors les estomper encore un peu plus. Il existe différents types de laser : CO2, Erbium, et fractionné.
La cicatrisation

Les jours suivants le peeling, la peau va légèrement peler. C’est une réaction normale. Une crème hydratante suffit pour venir à bout de ce petit désagrément.

Après une séance de microdermabrasion, le visage peut présenter quelques rougeurs. Elles s’estompent en général rapidement, mais peuvent parfois persister plusieurs jours sur les zones où le médecin a le plus insisté. Une crème apaisante est donc prescrite durant 10 jours en moyenne.

Les conséquences d’un traitement au laser en revanche, sont souvent un peu plus importantes. La peau nécessite un temps de cicatrisation qui dépend de la profondeur du traitement (une semaine au minimum), pendant lequel l’application d’une crème cicatrisante est nécessaire.

Dans tous les cas, l’exposition aux rayons du soleil est proscrite et l’application d’un écran total est indispensable : pendant au moins un mois pour un peeling ou une microdermabrasion, et six mois pour le laser.

Recommandations et précautions

Avant d’envisager un quelconque traitement des cicatrices d’acné, il faut attendre que l’acné elle-même soit guérie, et que les marques qu’elle a laissées soient complètement cicatrisées.

Cette phase peut prendre plusieurs mois mais elle est nécessaire, car on ne peut traiter une peau inflammée. De même, les traitements anti-acnéiques, à base de vitamine A acide… doivent être terminés depuis au moins six mois pour démarrer le traitement.

Enfin, pour éviter tout risque d’hypersensibilisation cutanée due au soleil, et tout risque de dépigmentation de la peau, il est préférable de réaliser ce type de traitements pendant l’hiver.

Nos conseils

S’il n’existe pas de solution miracle pour prévenir l’acné, on peut en revanche bénéficier de traitements aujourd’hui très efficaces qui permettent de se protéger d’éventuelles cicatrices.

> Les dermatologues le répètent : il ne faut pas tripoter ses boutons ! Si vous êtes sujet aux crises d’acné et avez du mal à résister, dites-vous que c’est le meilleur moyen pour éviter les cicatrices, ça peut aider…

> Évitez le soleil ! Encore plus si vous n’avez pas pu vous empêcher de triturer vos boutons. Durant la phase de cicatrisation de la peau, les rayons du soleil peuvent provoquer des différences de pigmentation. Des taches rougeâtres (ou brunâtres en fonction du phototype) pourraient ainsi marquer le visage durant des mois avant de s’estomper partiellement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here